Une initiative de :

 

Le programme prévisionnel

Ce programme est prévisionnel et peut être soumis à modifications. 

 

Vendredi 11 Octobre 2013

 

8h30 - 9h15

Accueil du public

 

9h15 - 10h    PLENIERE 

Séance d'ouverture

Patrick Weil, Président de BSF

Bertrand Delanoë, Maire de Paris

Alexander Soros, Président de la Fondation Alexander Soros

 

10h00 – 10h45    PLENIERE 

L'Urgence de Lire : le regard de trois écrivains signataires de l'appel international

Marie Darrieussecq, Écrivain, marraine de BSF

Eric Orsenna, Écrivain

Daniel Rondeau, Écrivain, ancien ambassadeur de France auprès de l'UNESCO 

 

10h45 - 11h

Pause

 

11h – 11h20    PLENIERE 

Keynote speakers

T. Alexander Aleinikoff, Haut Commissaire Adjoint, Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés

 

11h20 – 12h30    PLENIERE 

État des lieux de l’accès à l’information et à la culture en situation d’urgence humanitaire

Patricia Aldana, International Board on Books for Young people (IBBY)

Maria Garrido, TASCHA, University of Washington

Lucie Morillon, Reporters Sans Frontières (RSF)

Jacqueline Strecker, Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) 

Chris Talbot, Réseau Inter-agences pour l'Education en Situations d'Urgence (INEE)

 

12h30 - 14h

Déjeuner libre

 

14h - 15h30    WORKSHOPS 

W1 - Le rôle des bibliothèques dans la prévention et la réponse aux crises humanitaires

À l’issue de la Première Guerre mondiale, le comité américain aux régions dévastées (CARD) est intervenu en France pour créer des bibliothèques destinées à aider les populations à dépasser leur traumatisme. De telles initiatives se retrouvent dans tout le XXe siècle, après la Seconde Guerre mondiale ou lors du conflit de Yougoslavie par exemple. Plus récemment, en Haïti, au Chili, aux Etats-Unis ou au Japon, les bibliothèques ont joué un rôle décisif pour recréer des espaces de normalité et de lien social dans des situations de déstructuration profonde du champ social. Mais les bibliothèques peuvent également intervenir en amont des crises, à travers des actions de prévention et de sensibilisation du grand public.

 

Hamadoun Amadou Alpha Cisse, Bibliothèque de Goundam, région de Tombouctou

Fred Gitner, Queens Library

Sashiko Kamakura, Shanti Volunteer Association

Waheed Wafa,  Afghanistan Center at Kabul University

 

W2 - L’impact des TIC dans l’accès à et la circulation de l’information en temps de crise

L’évolution des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et leur arrivée dans le champ de l’humanitaire viennent modifier en profondeur la façon dont l’aide est planifiée, coordonnée, délivrée mais aussi reçue et perçue par ses bénéficiaires. Avoir accès à une information gratuite, vérifiée et actualisée en temps réel grâce à une communauté de contributeurs, c’est ce que proposent des initiatives telles que Open Street Map, Sahana Eden ou Ushahidi pour mieux cibler et améliorer l’aide aux victimes de crises humanitaires.

 

Evert Bopp, Disaster Tech Lab

Nicolas Chavent, Humanitarian Open Street Map Team (HOT)

Mark Prustalis, Fondation Sahana

Olivier Sarrat, Groupe URD

     

W3 - Traumatisme, ennui et résilience en situation humanitaire : quel rôle peuvent jouer les projets socioculturels ?

« Quant tout tombe, il reste la culture » disait l’écrivain Dany Laferrière quelques jours après le terrible séisme qui a frappé Haïti en Janvier 2010. Ce workshop s’intéressera au rôle que peuvent jouer les projets socioculturels dans les situations traumatiques que ce soit pour faire le deuil, lutter contre l’ennui dans les camps de réfugiés, accélérer la résilience des populations et préparer leur retour à une vie normale. A travers l’exemple de programmes d’aide psychosociale par le livre mais aussi le sport, le spectacle vivant ou le cinéma, il s’agira de mettre en lumière l’importance de la prise en charge de cette dimension intellectuelle et culturelle dans les actions humanitaires.

 

Christian Lambert, Cinéma Numérique Ambulant

Héloïse Marichez, Hôpital Avicenne

Nicole Moran, Right To Play

Marik Wagner, Clowns Sans Frontières

 

Pause

 

15h45 - 17h15    WORKSHOPS 

W4 - Les enfants dans les crises : construire des réponses transversales et adaptées

Ces dernières années, l’éducation des enfants en situation humanitaire est devenue un enjeu central pour la communauté internationale. Les enfants restent néanmoins particulièrement exposés aux risques inhérents aux situations de catastrophes ou de post-conflits. Livrés à eux-mêmes, ils découvrent de nouveaux espaces de liberté mais s’exposent aussi à des dangers violents qui peuvent provoquer de graves troubles psychologiques et freiner leur développement. Cet atelier questionnera les limites de l’éducation formelle pour souligner l’importance des approches transversales et participatives qui font des enfants de véritables acteurs de la reconstruction dans les situations de crise.

 

Patricia Aldana, IBBY

Suze Dorange/Françoise Lemaitre, Programme Bibliotaptap, BSF Haïti

Noor A Doumak, MIT / Syrie

Morten Sigsgaard, International Institute for Educational Planning (IIPE), UNESCO

 

W5 - Internet, réseaux sociaux et téléphonie mobile : vers une redéfinition des mécanismes traditionnels de l’aide ?

Si l’explosion de l’usage des nouvelles technologies n’est pas sans risques et précautions à prendre, elle encourage un renversement des mécanismes traditionnels de l’aide et favorise l’horizontalité de la relation entre opérateurs humanitaires et bénéficiaires. En donnant la parole aux populations dans les crises, elle offre des perspectives nouvelles pour la définition des besoins et surtout leur appropriation des outils de réponse à la crise.

 

Anahi Ayala, Internews

Angela Crandall, iHub Kenya

Cat Graham, Digital Humanitarian Network / Humanity Road

Jonathan Shuler, Ushahidi

 

W6 - Mieux évaluer le rôle des projets socioculturels et informationnels dans les situations d’urgence

L’importance d’évaluer la qualité de l’aide fait aujourd’hui consensus au sein de la communauté humanitaire qui a pleinement intégré l’idée de sa responsabilité devant les populations bénéficiaires. SPHERE, Compas Qualité, People in Aid : de nombreux standards et méthodologies existent désormais pour s’assurer que l’aide d’urgence remplit des conditions minimales de qualité en matière d’aide médicale, alimentaire ou d’assainissement. Mais qu’en est-il des activités psychosociales et culturelles ? Comment évaluer l’impact de telles actions? Peut-on leur appliquer les codes habituels de l’évaluation ou doit-on en imaginer de nouveaux avec la participation de la communauté des acteurs de la culture et de l’information ? Les projets socioculturels peuvent-ils contribuer à atténuer certains impacts négatifs de l’aide humanitaire classique ?

 

Vincenzo Bollettino, Harvard Humanitarian Initiative

Aurélien Colson, ESSEC et IRENE Paris & Singapour

Véronique Frank, Agence ABCD

François Grünewald, Groupe URD

Chanel NtahubaInternational Rescue Committee (IRC) Burundi

 

17h30 – 19h    WORKSHOPS 

Session de travail sur le développement et les spécifications des Ideas Box (sur invitation).

Autour de : Patrick Weil (BSF), Alexander Soros (Fondation Alexander Soros) et Ambroise Maggiar (Starck Network)

 

 

19h30 – 21h30   SOIRÉE 

Soirée de lancement des Ideas Box / Salon d’honneur, Mairie de Paris

Sur invitation

 

Intervenants :

Patrick Weil, Président de BSF

Bertrand Delanoë, Maire de Paris

Philippe Starck (en vidéo)

Jérémy Lachal, Directeur de BSF

Alexander Soros, Président de la Fondation Alexander Soros

Pierre Bellon, Président de l’Association Pierre Bellon*

 

 

Samedi 12 Octobre 2013

 

9h – 10h    PLENIERE 

DEBAT | Re-construire le futur, co-construire les futurs : le rôle de l’imaginaire et de la créativité dans les situations de crise

Daniel Derivois, Maître de conférences, psychologue clinicien, responsable scientifique du projet sur la résilience et le processus créateur chez les enfants et adolescents haïtiens victimes de catastrophes naturelles.

Marie-Rose Moro, Professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Médecins Sans
Frontières, Chef de Service de la Maison de Solenn, Cochin

François TaddéiDirecteur, Centre de Recherche Interdisciplinaire

 

10h  10h15

Pause

 

10h15  10h30    PLENIERE 

Keynote speakers

Yamina Benguigui, Ministre déléguée auprès du Ministre des Affaires étrangères, Chargée de la Francophonie

 

10h30  11h50    PLENIERE 

DÉBAT | Vers une meilleure prise en compte de la dimension intellectuelle de l’être humain en danger : quel rôle pour le politique, les Etats, les organisations internationales et les bailleurs de fonds ?

Didier Le Bret, Centre de Crise / MAE

Darren Hoerner, Program Officer, Fondation Bill & Melinda Gates

Paul-Antoine Peignon, Directeur, Global X

Antoine Petibon, Directeur des programmes, Croix Rouge française

Patrick Weil, Président de BSF

 

11h50  12h30    PLENIERE 

Keynote Speakers

Michèle Pierre-Louis, Ancienne Premier Ministre d’Haïti, Présidente de la FOKAL

Eva Joly, Présidente de la Commission du Développement, Parlement Européen

 

12h30  13h00    PLENIERE 

Séance de Clôture

Patrick Weil, Président de BSF

Frédéric Blin, Administrateur de l'IFLA

Jérémy Lachal, Directeur de BSF

Les partenaires du colloque

DIAMOND


   


 

 

 

 

GOLD


 

 Mairie de Paris

 

 

 

 

 

SILVER


 

 

Cairn

  pmb

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

   

  

 

Wolters Kluwer

 

 

 

 

 

 

 

  Global X

 

 LDE

 

                      

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ministère de la culture

 

 

 

 

 

       CFIBD                                                   

 

 

 

Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France (DGLFLF) du Ministère de la Culture et de la Communication / Fonds Pascal pour l'interprétariat

http://www.dglf.culture.gouv.fr/